top of page
depuis-toi3.jpg

Paoline Leroux

est le pseudonyme de

Pascale Hoyois

ÉMOUVANT ! SENSUEL ! ATTACHANT ! Dans ces quatre nouvelles, des femmes, à des âges différents, découvrent leur homosexualité. Cette révélation bouleverse puis équilibre leur existence. Un livre pour découvrir et comprendre les relations lesbiennes. Un guide, une référence pour celles qui sont en questionnement. C'est LE cadeau à offrir à l'occasion d'un COMING OUT !

Si vous souhaitez vous procurer ce livre, n'hésitez pas à me contacter

 

Avis de la presse et de lecteurs

Laura S. : Auteur belge, primée sous un autre nom pour ses romans historiques, Paoline Leroux décrit ici,  avec beaucoup de poésie et de sensibilité, les approches amoureuses lesbiennes.

Noëlle Lans, auteur et journaliste : Je l’ai lu presque d'une traite. Pascale Hoyois excelle dans l'art épistolaire. Chaque nouvelle est attachante mais ma préférée est de loin la dernière : « L'amour sculpté » ! J'ai savouré chaque lettre de Lydie ; ses missives sont plus inspirées (lyriques) les unes que les autres, et l'idée d'initier Julien aux plaisirs du toucher dans le rayon ménage des grandes surfaces est purement géniale ! Travestir le banal quotidien en joies érotiques, voilà qui est neuf et positif et je n'aborderai plus jamais de la même manière serpillières et chamoisettes ! Vives félicitations à l'auteure et à son éditrice !

Aurore V.P. : Très émouvant, très fort, j’en ai eu les larmes aux yeux et des frissons. C’est à la fois sensuel, romantique, philosophique et profondément humain, plein de respect, d’ouverture d’esprit et de dignité. Les sentiments sont vrais, l’écriture est géniale, le fond est attachant, c’est facile à lire et très beau.

Christian B. : Ce livre, empreint de douceur et de sensualité sans jamais être vulgaire, m’a permis de découvrir, en tant qu’homme, une partie de l’homosexualité féminine rarement médiatisée : le sentiment dans la relation entre deux femmes. La lecture de ces textes, très bien écrits, a changé mes a priori.

Florence A. : J’ai adoré ! « L’Ennemie » est original, intense, on est plongé dans l’époque de la guerre 40-45 comme si on y était, c’est tellement passionnant qu’on a envie que ça continue. Les quatre héroïnes sont touchantes : Viviane, pure et naïve, Fanfan, adolescente à la découverte d’elle-même (c’est vrai, mignon et profond), Marielle, jeune femme pleine d’audace et Lydie, femme mûre qui a une forte personnalité.

 

Nathie D. : C’est passionnant ! On s’attache aux personnages, qui ont beaucoup de fraîcheur. On n’a pas envie que ça s’arrête. Ce sont des histoires qu’on n’a pas encore lues, c’est nouveau !

bottom of page